• Bénédicte

Cela fait-il sens de parler de "leadership féminin"?

Le leadership féminin est dans l'air du temps et les formations dédiées à cette thématique fleurissent dans les entreprises. Cela mérite néanmoins que l'on se penche sur le sujet...

Selon moi, il faut repartir de la notion même de leader pour répondre à cette question. Le leader est avant tout une personne qui sait motiver ses équipes de par le charisme qu'il dégage. Il n'est pas uniquement centré sur la tâche à accomplir mais il est soucieux du processus à mettre en place pour y parvenir. Il lui importe que ses collaborateurs se sentent véritablement associés au projet, qu'ls se sentent en capacité d'impacter les décisions et qu'ils soient à l'aise pour exprimer leurs réserves s'ils en ont. A ses cotés, il se sentent reconnus, compétents et importants grâce aux 3 leviers que maîtrise le leader: l'inclusion, le contrôle et l'ouverture. Mais alors - me direz-vous - que vient faire le leadership féminin là-dedans? Rien du tout, à mon avis. Pour être un bon leader, il faut à mon sens posséder des composantes "masculines" et "féminines", si tant est qu'on puisse l'exprimer de la sorte. En aucun cas, le leadership féminin ne peut se réduire au management bienveillant, emprunt d'écoute et d'empathie. Essayer d'en"imposer" , comme le font certaines girlpowers, n'est pas non plus la solution. Le défi pour les femmes, c'est de réussir à s'affirmer tout en exploitant les qualités qui sont les leurs d'accueil et d'ouverture. Cela suppose de lever l'autocensure qu'elles s'infligent et de s'autoriser à se sentir légitimes et à exprimer leur ambition. Sortir d'une posture "passive" qu'on nous a attribuées depuis toujours ne signifie pas pour autant passer en mode agression. Il s'agit ici d'assertivité… et les hommes ont aussi à faire leurs preuves sur ce terrain!

Pour conclure, je dirais que le leadership ne peut en aucun cas être genré et que tout un chacun peut y travailler!


19 vues
  • Black Facebook Icon